Logo OGO Security

+33 1 76 46 22 00

Businessman using fingerprint identification to access and protecting data personal information on cyber security network. Data protection privacy concept

Le WAF et la conformité RGPD de vos applications web : l'intérêt du de la démarche  DevSecOps et security by design

SOMMAIRE

  1. La conformité RGPD : un enjeu majeur pour les applications web
  2. Le WAF : un outil essentiel pour protéger vos applications web
  3. La démarche secops (Security by design) : intégrer la sécurité dès la conception
  4. Cas pratique : mise en œuvre du WAF et de la démarche secops pour assurer la conformité RGPD
  5. Sécurisez vos applications web et conformez-vous au RGPD grâce à la démarche secops et au WAF

 

Le WAF (Web Application Firewall) et la conformité RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) sont deux éléments clés pour assurer la sécurité et la protection des données au sein de vos applications web. Dans un contexte où les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes et sophistiquées, il est essentiel d’adopter une approche proactive pour sécuriser votre infrastructure numérique et respecter la réglementation en vigueur. 

C’est là qu’intervient la démarche DevSecOps qui vise à faire le lien entre les développements et l’exploitation au niveau de la sécurité.  Cette démarche vise aussi à  mettre en place la sécurité dès la phase de développement (Security by Design). Dans cet article, nous allons explorer les avantages de cette approche, ainsi que les liens entre le WAF, la conformité RGPD et la démarche DevSecOps, afin de vous aider à mieux protéger vos applications web et les données de vos clients. Alors, plongeons sans tarder dans cet univers fascinant et complexe de la sécurité informatique !

 

La conformité RGPD : un enjeu majeur pour les applications web

Qu’est-ce que le RGPD ?

Le RGPD protège les données personnelles des citoyens européens en instaurant des règles strictes pour leur collecte, leur traitement et leur stockage. 

Adopté en 2016 et entré en vigueur en 2018, ce règlement concerne toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, qui traitent des données personnelles sur le territoire de l’Union européenne.

Les risques liés au non-respect du RGPD

Le non-respect du RGPD peut entraîner de lourdes conséquences pour les entreprises. Tout d’abord, il y a les sanctions financières : les amendes peuvent atteindre jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial ou 20 millions d’euros, selon le montant le plus élevé. 

De plus, la réputation de l’entreprise peut être gravement entachée, engendrant une perte de confiance de la part des clients et des partenaires. Le non-respect du RGPD peut également engendrer des coûts liés à la gestion des incidents de sécurité et à la mise en conformité en urgence. 

Une étude réalisée par IBM en 2020 a révélé que le coût moyen d’une violation de données était de 3,86 millions de dollars.

Si vous voulez avoir une idée des amendes infligées en Europe par société et pour quelles raisons, nous vous inviton à  suivre ce lien : https://www.enforcementtracker.com/

 

Les principes clés de la conformité RGPD

La minimisation des données : Les entreprises doivent collecter uniquement les données nécessaires pour accomplir l’objectif prévu et ne pas les conserver plus longtemps que nécessaire.

Le consentement : Les utilisateurs doivent donner leur consentement explicite pour la collecte et le traitement de leurs données personnelles.

Le droit à l’information : Les utilisateurs doivent être informés de la manière dont leurs données sont collectées, traitées et stockées, ainsi que de leurs droits en matière de protection des données.

Le droit d’accès et de rectification : Les utilisateurs ont le droit d’accéder à leurs données personnelles et de les corriger si elles sont inexactes ou incomplètes.

Le droit à l’effacement : Également appelé « droit à l’oubli », il permet aux utilisateurs de demander la suppression de leurs données personnelles dans certaines circonstances.

La portabilité des données : Les utilisateurs ont le droit de récupérer leurs données personnelles dans un format structuré et lisible par machine pour les transmettre à un autre responsable du traitement.

La sécurité des données : Les entreprises doivent mettre en place des mesures techniques et organisationnelles appropriées pour assurer la sécurité des données personnelles.

L’intégration de la sécurité dès la conception des applications  ou security by design en anglais. 

En respectant ces principes clés, les entreprises peuvent éviter les risques liés au non-respect du RGPD et garantir la protection des données personnelles de leurs clients. 

 

Le WAF : un outil essentiel pour protéger vos applications web

Définition et fonctionnement d’un WAF

Un WAF, ou pare-feu pour applications web, peut être comparé à un chien de garde qui protège votre maison (ici, votre application web) contre les intrusions et les menaces extérieures. Il s’agit d’une solution de sécurité spécialement conçue pour filtrer, surveiller et bloquer le trafic HTTP et surtout HTTPS entre une application web et Internet. 

Il analyse chaque requête entrante et sortante afin de détecter et de bloquer les menaces potentielles, telles que les injections SQL, les attaques par force brute , les scripts malveillants mais aussi les attaques inconnues dites Zero Day..

Les avantages du WAF pour la sécurité de vos applications web

Protection contre les attaques courantes : Le WAF est capable de se défendre contre les attaques les plus courantes.

Protection contre les attaques inconnues: on parle ici d’attaques applications n’ayant pas pour le moment une signature d’attaque connue avec une réponse déjà connue et répertoriée.

Prévention des fuites de données : En bloquant les requêtes malveillantes, le WAF contribue à protéger les données sensibles de vos utilisateurs et à éviter les violations de données coûteuses.

Conformité RGPD : Le WAF si il est de nationalité européenne aide les entreprises à se conformer au RGPD en renforçant la sécurité de leurs applications web et en protégeant les données personnelles. En effet en cas de demandes d’accès à des données personnelles une société européenne  ne répondra pas à des gouvernements ayant des lois extra territoriales type USA, Russie, Chine..  A l’inverse  ces sociétés seront tenues de  fournir les informations et ce même si l’information est stockée en Europe. Par ailleurs, fonction de la loi utilisée, le client ne sera pas prévenu de cela par son fournisseur ( par exemple pour les USA executive order 12333  pour les données en transit  ou les règles FISA pour les données stockées) 

Surveillance en temps réel : Un WAF offre une visibilité sur les menaces et les activités suspectes, permettant ainsi une détection et une réaction rapide aux attaques applicatives.

Adaptabilité : Le WAF peut être mis à jour et personnalisé pour s’adapter à l’évolution des menaces et répondre aux besoins spécifiques de chaque organisation.

Comment choisir un WAF adapté à vos besoins

Évaluez vos besoins : Identifiez les risques potentiels auxquels votre application web est exposée et déterminez les fonctionnalités clés dont vous avez besoin pour y faire face.

Comparez les types de WAF : Il existe des WAF basés sur le cloud, des WAF sur site  ( matériels ou logiciels). Chaque type a ses avantages et ses inconvénients, tels que la facilité de déploiement, la flexibilité, la charge de management des faux positifs, les coûts  et la performance.

Examinez les fonctionnalités : Assurez-vous que le WAF que vous choisissez offre les fonctionnalités nécessaires pour répondre à vos besoins, comme la prévention des attaques DDoS, la protection contre les bots, l’intégration avec d’autres outils de sécurité, etc.

Considérez les performances : La performance du WAF est cruciale pour éviter les impacts négatifs sur l’expérience utilisateur. Évaluez la latence et la capacité de traitement des requêtes du WAF que vous envisagez.

Prenez en compte le support et la maintenance : Un support technique réactif et une maintenance régulière sont essentiels pour assurer une protection efficace et durable.

 

La démarche Security by design : intégrer la sécurité dès la conception

Les principes de la démarche Security by design

La démarche Security by design est la  composante de la  démarche DevSecOps qui couvre la partie des développements. Cette approche consiste à intégrer la sécurité dès la conception des applications. Le but est de minimiser les risques et d’assurer une protection optimale des données. 

Pour cela, il est essentiel d’identifier et d’évaluer les menaces potentielles dès le début du processus. La sécurité doit être intégrée dans le développement, en appliquant des pratiques de programmation sécurisées et en effectuant des tests de sécurité réguliers. 

De plus, la collaboration entre les équipes de développement, d’exploitation et de sécurité est cruciale pour assurer une compréhension commune des enjeux et une approche cohérente de la sécurité.

Les bénéfices de la démarche security by design pour la conformité RGPD

La démarche security by design présente de nombreux avantages pour la conformité RGPD de vos applications web, notamment :

Une meilleure protection des données : en intégrant la sécurité dès la conception, vous réduisez les risques de violation de données et de non-conformité avec le RGPD. En effet, dès la définition des fonctionnalités de l’application on intègre des scénarios de sécurité à tester. Au  niveau des tests unitaires et globaux de l’application on ajoute des tests de sécurité. On s’appuie aussi sur des outils d’analyse de code (SAST) , d ‘analyse de librairies (SCA)  ou des run time (IAST) avant déploiement.

Une approche proactive : la démarche security by design permet de détecter et d’anticiper les vulnérabilités, plutôt que de réagir à celles-ci après coup, ce qui favorise la conformité RGPD.

Une réduction des coûts : en évitant les failles de sécurité et les sanctions liées à la non-conformité RGPD, vous limitez les corrections des failles en production  et préservez la réputation de votre entreprise. Le ratio des coûts est de 1 à 10 entre la correction des failles au niveau des développements versus en production.

Une confiance accrue des clients et partenaires : en démontrant votre engagement envers la sécurité et la conformité RGPD, vous renforcez la confiance des parties prenantes et créez un avantage concurrentiel.

Une étude de l’IBM Institute for Business Value a montré que les organisations qui adoptent une démarche secops réduisent de 50% le coût des failles de sécurité par rapport à celles qui ne le font pas.

L’intégration du WAF dans une stratégie DevSecOps

Le WAF s’intègre naturellement dans une stratégie DevSecOps. En effet, on peut via API  intégrer le déploiement  dans le pipeline CI/CD (Continuous Integration/ Continuous Deployment) du WAF en même temps que le déploiement de l’application.

 Le WAF en production  protège vos applications web des attaques les plus courantes telles que les injections SQL et les attaques par script inter sites (XSS) mais surtout des failles nouvelles qui par définition ne pouvaient pas être connues au moment des développements. Pour mémoire 1% du trafic Web est un trafic d’attaques ce qui représente des centaines ou des milliers d’attaques par jour selon la volumétrie de trafic des sites.

Le WAF permettra de laisser le temps aux équipes  de développement de corriger le code de l’application en fonction de leur planning (arbitrage entre nouvelles fonctionnalités et correction du code). 

De plus, le WAF facilite la collaboration entre les équipes en fournissant des informations en temps réel sur les menaces et les vulnérabilités. Par la même occasion, il permet une surveillance continue et automatisée des applications web, aidant à détecter et traiter rapidement les failles de sécurité.

Ainsi, l’intégration du WAF dans une stratégie DevSecOps permet de renforcer la sécurité de vos applications tout en assurant leur conformité RGPD.

 

Cas pratique : mise en œuvre du WAF et de la démarche DevSecOps pour assurer la conformité RGPD

Analyse des besoins et des risques

Tout d’abord, il est crucial d’évaluer les besoins spécifiques de votre entreprise en matière de sécurité et de protection des données. Pour ce faire, réalisez une analyse des risques en identifiant :

  • Les actifs numériques sensibles, 
  • Les vulnérabilités potentielles et 
  • Les menaces auxquelles votre organisation est exposée. 
  • le niveau de risque que vous souhaitez assumer

 

Une étude réalisée par l’ENISA en 2020 a montré que 30 % des organisations européennes ne procédaient pas régulièrement à des analyses des risques, ce qui les rendait plus vulnérables aux cyberattaques.

Mise en place d’une stratégie security by design

Cette démarche suppose assez souvent de mettre en place une méthodologie de développement agile (méthode Scrum ou autres). Cette méthodologie sans rentrer dans les détails suppose de découper les développements en phases (sprints) de 3 à 4 semaines menant à une mise en production en fin de cycle. Ainsi un projet avec 200 fonctionnalités sera  découpé entre 5 ou 10 sprints d’un mois. Cette démarche permet de changer les fonctionnalités en cours de route, d’avoir du feedback des utilisateurs, et de mettre en production une partie de l’application finale si celle-ci a atteint un niveau de fonctionnalités acceptable vis-à-vis des clients. 

Dans le cadre de la mise en œuvre des fonctionnalités, des scénarios de tests d’intrusion sont créés dès le départ afin de mettre en place des tests unitaires, puis globaux au niveau des développements.

Cette phase sera aussi outillée avec la mise en place d’un outil de développement avec de la correction de code automatique, avec du versioning, d’un outil de continuous integration pour compiler au fur et à mesure les versions de l’application, d’un outil de continuous deployment pour déployer de la façon la plus automatique possible tout l’environnement de production.

 Bien sûr, comme vu au dessus la sécurité sera intégrée aux développements via de l’analyse de code (SAST) , de l’analyse des librairies ou code externe incorporés aux développements ( SCA).  Les outils d’analyse des  versions compilées avant mise en production pourront aussi être utilisés ( IAST). 

Ces outils peuvent être complétés avec des outils de scan des failles applicatives ( DAST). Dans un dernier temps on peut positionner un WAF devant l’application en pré production  afin d’être sûr que les scénarios de tests d’attaques échouent. 

Déploiement du WAF et intégration dans la démarche DevSecOps

Une fois les besoins et les risques identifiés et les développements sécurisés,  le déploiement d’un WAF adapté est une étape importante  pour renforcer la sécurité de vos applications web en production.

L’intégration du WAF dans la démarche DevSecOps implique une collaboration étroite entre les équipes de développement, d’exploitation et de sécurité. Cela permet de s’assurer que la sécurité est prise en compte tout au long du cycle de vie des applications, de la conception à la maintenance en passant par le déploiement.

Suivi et amélioration continue de la sécurité et de la conformité RGPD

Le processus ne s’arrête pas une fois le WAF déployé et la démarche DevSecOps mise en place. Il est essentiel d’établir un suivi régulier de la sécurité et de la conformité RGPD. Cela peut inclure des audits internes, des tests de pénétration, ainsi que des revues régulières des politiques et des procédures de sécurité.

Sécurisez vos applications web et conformez-vous au RGPD grâce à la démarche DevSecOps et au WAF

En conclusion, la conformité RGPD et la sécurité des applications web sont des enjeux majeurs pour les entreprises d’aujourd’hui. Adopter une démarche DevSecOps et déployer un WAF adapté à vos besoins permet d’intégrer la sécurité dès la conception et de réduire les risques liés aux cyberattaques.

Ne laissez pas la sécurité de vos applications web et la conformité RGPD au hasard. Chez OGO Security, nous sommes experts en sécurité informatique et nous vous accompagnons dans la mise en place d’une stratégie de sécurité adaptée à votre entreprise. Nos services incluent l’analyse des risques, le déploiement de solutions WAF et notamment  dans  le cadre d’une démarche DevSecOps.

Pour savoir comment nous pouvons vous aider à sécuriser vos applications web et à assurer la conformité RGPD, visitez notre site https://www.ogosecurity.com/.

 

N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos besoins et découvrir comment nous pouvons vous apporter des solutions sur mesure.

Quel est le rôle d’un WAF dans votre stratégie de sécurité ?

Quel est le rôle d’un WAF dans votre stratégie de sécurité ? SOMMAIRE Comprendre le fonctionnement d’un WAFDéfinition et but d’un WAFFonctionnement d’un WAF L’importance d’un WAF dans une stratégie de sécuritéProtection contre les attaques cibléesConformité et réglementations Techniques pour maximiser l’efficacité du WAF sans impact sur les performancesConfiguration et personnalisationMise à jour et maintenanceUtilisation […]

Lire l'article

Sécurité applicative dans le cloud : Mise en place d’un WAF et approche DevSecOps

Sécurité applicative dans le cloud : Mise en place d’un WAF et approche DevSecOps SOMMAIRE Les défis de l’intégration d’un WAF dans le cloudÉvolutivité et flexibilitéLatence et performanceGestion des logs et analyse Le rôle du DevSecOps Solutions spécifiquesAuto-ScalingCaching et OptimisationIntégration avec SIEM   Dans cet article, nous allons explorer l’implémentation d’un Web Application Firewall (WAF) […]

Lire l'article

[Entretien] Un avenir numérique sécurisé : comment les Web Application Firewalls transforment la cybersécurité du secteur public

[Entretien] Un avenir numérique sécurisé : comment les Web Application Firewalls transforment la cybersécurité du secteur public La sécurité des systèmes d’information représente un défi de taille pour les responsables de la gestion des systèmes informatiques au sein des organisations. Face à l’évolution constante des menaces cybernétiques, la protection et la sécurisation des infrastructures exigent […]

Lire l'article
Share the Post:

Related Posts