Logo OGO Security

+33 1 76 46 22 00

27

Choisir le bon partenaire en cybersécurité : Les critères clés de sélection

Dans le paysage actuel de la cybersécurité, les entreprises de services du numérique (ESN) sont confrontées à des menaces de plus en plus sophistiquées. La France, en particulier, a fait le choix d’une transposition très ambitieuse en matière de stratégie, d’intelligence économique et de cybersécurité. Cela souligne l’importance de choisir le bon partenaire en cybersécurité. Les revendeurs et intégrateurs de solutions de sécurité sont confrontés à la vulnérabilité des entreprises françaises due à la faiblesse des ressources et au manque d’efficacité des solutions de sécurité face aux menaces. Dans ce contexte, le choix d’un partenaire en cybersécurité revêt une importance capitale.

Quels critères pour sélectionner le bon partenaire en cybersécurité ?

  1. Conformité réglementaire : Assurer que le partenaire respecte les réglementations en vigueur dans la juridiction où il opère, notamment en matière de protection des données.
  2. Expertise technique : Vérifier les compétences et l’expérience de l’équipe du partenaire en matière de cybersécurité, y compris la gestion des menaces émergentes.
  3. Réactivité : Évaluer la capacité du partenaire à réagir rapidement en cas d’incident de cybersécurité et à fournir un support adéquat.
  4. Souveraineté numérique : Pour les entreprises françaises, la souveraineté numérique est devenue un critère différenciateur majeur. Il est important de s’assurer que le partenaire propose des solutions souveraines, telles que des WAF souverains, pour garantir la protection des données sensibles.
  5. Portefeuille de services : Vérifier que le partenaire propose un large éventail de services et de produits adaptés aux besoins spécifiques de votre entreprise, y compris une assistance technique et des outils d’analyse.
  6. Références et études de cas : Consulter les références et les études de cas du partenaire pour évaluer sa capacité à répondre aux besoins spécifiques de votre entreprise.

Les critères clés de sélection d’un partenaire en cybersécurité sont multiples. Outre les critères traditionnels tels que l’expertise technique, la fiabilité et la réputation, la souveraineté numérique est devenue un élément différenciateur majeur. Les revendeurs doivent intégrer cette dimension dans leur processus de sélection. La souveraineté numérique, notamment en ce qui concerne les solutions WAF (Web Application Firewall), offre une protection avancée contre les attaques automatisées et permet de garantir la conformité réglementaire. Ces caractéristiques sont essentielles pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises françaises et pour renforcer la sécurité de leurs systèmes d’information.

Ainsi, le choix d’un partenaire en cybersécurité ne peut se faire sans prendre en compte la souveraineté numérique et les spécificités des solutions WAF souveraines. Ces éléments doivent être intégrés dans les critères de sélection afin de garantir une protection efficace contre les menaces actuelles et futures.

Le WAF souverain

La notion de WAF souverain fait référence à un pare-feu d’application web (Web Application Firewall – WAF) qui est conçu, développé et opéré dans le respect des principes de souveraineté numérique. Contrairement aux solutions WAF traditionnelles, un WAF souverain est généralement hébergé en France ou dans l’Union Européenne, et est conforme aux réglementations et aux normes de sécurité en vigueur dans ces juridictions. Cette approche vise à offrir une protection avancée contre les menaces numériques tout en garantissant la confidentialité et l’intégrité des données sensibles des organisations françaises. Les solutions WAF souveraines sont particulièrement adaptées aux entreprises qui accordent une importance particulière à la protection de leurs données et à la conformité réglementaire, notamment dans le contexte de la stratégie de souveraineté numérique promue en France.

Les avantages d’un WAF souverain vs un WAF classique

  1. Conformité réglementaire renforcée : Un WAF souverain est conforme aux réglementations et normes de sécurité en vigueur dans les juridictions où il est opéré, offrant ainsi une protection avancée des données sensibles et garantissant la confidentialité et l’intégrité des informations.
  2. Protection avancée contre les menaces numériques : Un WAF souverain offre une protection renforcée contre les menaces numériques, ce qui en fait un choix privilégié pour les entreprises qui accordent une importance particulière à la protection de leurs données et à la conformité réglementaire1.
  3. Visibilité et contrôle accrus : En étant opéré localement, un WAF souverain offre une plus grande visibilité et un contrôle accru sur le trafic, les services et les ressources, ce qui est essentiel pour une meilleure veille stratégique en matière de cybersécurité1.
  4. Analyse comportementale et défense proactive : Certains WAF souverains utilisent des technologies avancées telles que l’analyse comportementale, la défense proactive des robots et le chiffrement des données sensibles par couche applicative, offrant ainsi une protection renforcée.
  5. Flexibilité et évolutivité : Un WAF souverain peut offrir une certaine évolutivité, en s’appuyant sur le modèle de marché « pay as you go », ce qui le rend plus flexible et adapté aux besoins changeants des entreprises.

 

Les avantages d’un WAF souverain par rapport à un WAF classique résident principalement dans sa conformité aux réglementations et normes de sécurité en vigueur dans les juridictions où il est opéré. En France, par exemple, un WAF souverain est hébergé localement ou dans l’Union Européenne, offrant ainsi une protection avancée des données sensibles et garantissant la confidentialité et l’intégrité des informations. De plus, un WAF souverain est spécialement adapté aux entreprises qui accordent une importance particulière à la protection de leurs données et à la conformité réglementaire, notamment dans le contexte de la stratégie de souveraineté numérique promue en France. En outre, un WAF souverain offre une protection avancée contre les menaces numériques tout en garantissant la conformité réglementaire, ce qui en fait un choix privilégié pour les entreprises françaises.

La conformité réglementaire et la protection des données sensibles

La conformité réglementaire et la protection des données sensibles sont des éléments majeurs dans le choix d’un partenaire en cybersécurité, en particulier en France. La mise en conformité réglementaire tient une place prépondérante sur les systèmes d’informations, notamment en matière de cybersécurité. Les récentes cyberattaques, d’une ampleur inédite dans le monde, ont mis en évidence la vulnérabilité numérique des entreprises, soulignant ainsi l’importance de la conformité aux réglementations en vigueur.

En France, la protection des données sensibles est encadrée par plusieurs réglementations, dont les principales sont :

  1. Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) : Entré en vigueur le 25 mai 2018 dans toute l’Union européenne, le RGPD instaure un nouveau cadre juridique pour la protection des données personnelles. Il s’applique à toutes les entreprises, organismes publics et associations, quelle que soit leur taille ou leur activité. Le RGPD vise à renforcer les droits des citoyens européens et à responsabiliser les acteurs traitant des données personnelles.
  2. La Loi Informatique et Libertés : En France, la protection des données personnelles est également encadrée par la loi du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés ». Cette loi a été modifiée par la loi du 20 juin 2018 relative à la protection des données personnelles, qui a notamment introduit l’obligation de désigner un délégué à la protection des données pour les organismes publics et les entreprises.

Ces réglementations imposent des obligations strictes en matière de protection des données sensibles, telles que le principe de finalité, de proportionnalité et de pertinence, une durée de conservation limitée, ainsi que des mesures de sécurité et de confidentialité. Elles visent à garantir la sécurité et la confidentialité des informations personnelles, et imposent des obligations d’information et de transparence aux entreprises qui collectent et traitent ces données.

En sécurisant les données personnelles des utilisateurs des sites, le RGPD se révèle un rempart efficace en termes de cybersécurité. Dans ce contexte, le choix d’un partenaire en cybersécurité doit se faire en tenant compte de sa capacité à garantir la conformité réglementaire et la protection des données sensibles. Les entreprises françaises, plus vulnérables que leurs homologues européennes, doivent s’assurer que leur partenaire en cybersécurité respecte les normes et réglementations en vigueur, et est en mesure de fournir une protection avancée contre les menaces numériques tout en garantissant la confidentialité et l’intégrité des informations.

Quid de votre hébergeur ? Suffit-il à protéger les sites et applications de vos clients ?

La plupart des hébergeurs web n’offrent pas une protection cyber suffisante en raison de plusieurs facteurs. Tout d’abord, bien que de nombreux hébergeurs mettent en place des processus de sécurité sophistiqués, ces mesures ne sont pas toujours suffisantes pour faire face à la diversité et à la complexité des menaces actuelles. En outre, la protection des données sensibles et la conformité réglementaire nécessitent souvent des mesures de sécurité supplémentaires qui ne sont pas toujours mises en place par les hébergeurs web. 

Par exemple, le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) exige des mesures spécifiques pour assurer la protection des données personnelles, ce qui va au-delà des mesures de sécurité standard. Enfin, la sécurité des sites web est souvent une responsabilité partagée entre l’hébergeur et le propriétaire du site, et il est fréquent que les propriétaires de sites ne prennent pas toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs données.

Un WAF souverain est nécessaire pour protéger un site web, car il offre une protection avancée contre les menaces numériques tout en garantissant la conformité réglementaire et la protection des données sensibles, en particulier en France. Contrairement à un pare-feu classique qui protège l’ensemble du réseau, le WAF se concentre spécifiquement sur les applications/sites web et API. Il analyse le contenu de chaque requête HTTP/HTTPS entrante par rapport à son comportement et avant de les transmettre aux applications. Il s’agit d’un dispositif dédié à la protection des applications web et des API contre les menaces. Un WAF souverain offre une protection renforcée contre les menaces numériques, ce qui en fait un choix privilégié pour les entreprises qui accordent une importance particulière à la protection de leurs données et à la conformité réglementaire. En outre, un WAF souverain offre une plus grande visibilité sur les activités malveillantes, permettant aux équipes de sécurité de mieux comprendre les attaques et de les arrêter plus efficacement.

Connectivité cloud sécurisée : la clé pour des pare-feux d’applications web efficaces dans le cloud

Connectivité cloud sécurisée : la clé pour des pare-feux d’applications web efficaces dans le cloud SOMMAIRE Menaces sur les applications cloud et multi-cloud Rôle des WAF dans la sécurité cloud Importance de la connectivité cloud Solutions de connectivité cloud sécurisée Notions clés   Dans le paysage numérique actuel, les entreprises adoptent massivement le cloud computing […]

Lire l'article

Sécuriser la relation fournisseurs : le rôle clé des WAF dans une approche SSE et de gestion des risques tiers

Sécuriser la relation fournisseurs : le rôle clé des WAF dans une approche SSE et de gestion des risques tiers SOMMAIRE Gestion des risques fournisseurs Sécurité des systèmes d’entreprise (SSE) Pare-feux d’applications web (WAF) Mise en œuvre d’une approche globale Notions clés   Dans le paysage numérique actuel, où les entreprises s’appuient de plus en […]

Lire l'article
Share the Post:

Related Posts